Label
PBVW
Maison de
l'Urbanisme
Logo Plus Beaux Villages de Wallonie
Voir la carte
Logo Plus Beaux Villages de Wallonie

Observatoire du territoire

L’Observatoire du Territoire, c’est:

  Le paysage comme élément identitaire du village

L’Observatoire du Territoire valorise ici le cadre paysager des villages du réseau à travers la description des 30 silhouettes paysagères.

 

                

  La préservation et la valorisation de l’habitat traditionnel comme patrimoine identitaire du village

Si, par définition, le patrimoine consiste en ce que nous recevons des générations qui nous ont précédés, il est aussi en perpétuel renouvellement. Autrement dit, les actions d’aujourd’hui construisent le patrimoine de demain.

L’objectif de l’Observatoire du Territoire est ici de valoriser des projets de préservation ou de rénovation du bâti traditionnel, référencés sur base de leurs qualités d’intégration au patrimoine rural, aux spécificités locales ou au cadre paysager régional.

 

      

  La recherche d’un habitat contemporain intégré en milieu rural

Les villages évoluent, se renouvellent et cette dynamique modifie, souvent imperceptiblement, la nature et l’identité villageoise. Dans ce milieu rural ou ce contexte paysager fragile, il paraît donc essentiel de pouvoir proposer une architecture intégrée et respectueuse de l’environnement, bâti ou naturel, dans lequel elle s’inscrit.

L’objectif de l’Observatoire du Territoire est ici de proposer un panel, non exhaustif, de réalisations ré interprétant l’acte de bâtir en milieu rural et proposant, à leur façon, la valorisation de ce cadre bâti traditionnel et/ou paysager.

Qu’ils soient situés dans les Plus Beaux Villages de Wallonie ou, plus largement, en milieu rural, les projets sont référencés sur base de leurs qualités d’intégration au cadre traditionnel bâti ou à un environnement paysager spécifique.

Au sein d’une ruralité et/ou d’un contexte bâti et paysager, le recours à des matériaux régionaux (bois, pierre régionale, brique ou pierre de récupération), à savoir des matériaux « vibrants » et dont les teintes et textures se rapprochent visuellement des matériaux environnants, ainsi que le recours à des plantations d’essences indigènes (aménagement des abords des constructions neuves, traitement végétal de façades) sont notamment le gage d’une intégration paysagère réussie.

  

  Face aux enjeux environnementaux, climatiques et de préservation du patrimoine rural et paysager, face à l’urbanisation croissante et à l’évolution sociétale, de nouvelles manières d’habiter voient le jour.

Cette section de l’Observatoire du Territoire a pour objectif d’identifier, à son niveau, différentes manières de répondre aux enjeux sociétaux et d’appréhender le patrimoine rural tel qu’il sera transmis aux générations futures au travers de formes d’habitat alternatives.

En effet, face à une pression foncière réelle, l’habitat partagé ne peut-il pas constituer une option intéressante ?

L’habitat modulaire, l’habitat léger, l’habitat groupé, les matériaux de ré emploi ou encore les matériaux biosourcés, ne constituent-ils pas des pistes de réflexion incontournables ?

Et, ces pistes de réflexion, sont-elles compatibles avec le milieu rural, son architecture, son territoire ? Comment rapprocher judicieusement le passé et l’avenir ?

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informés