Maison ouvrière en double corps

Habitation ouvrière caractéristique de la deuxième moitié du 19e siècle.

Ici, la façade à rue présente pourtant un appareillage particulièrement soigné : les pierres de taille ont des hauteurs et largeurs régulières et décroissantes. Sur un socle de grand appareil, les assisses sont réduites progressivement. Les maçonneries du pignon sont constituées d’un appareillage de moellons calcaires irréguliers.

Bien que visibles depuis l’espace public, la distinction entre les élévations principales et secondaires est une pratique architecturale courante au sein du village.   

 

En pratique

Maison ouvrière en double corps
2 Rue de la Roquette
6532 Ragnies

Calculer un itinéraire