Maison bourgeoise ou "Patricienne" - Monument classé

Dans la deuxième moitié du 18e siècle, l'essor économique provoque une modification du visage architectural. La bourgeoisie olnoise affiche sa réussite en bâtissant des demeures aux façades inspirées par les hôtels édifiés en ville.

En contraste avec les maisons traditionnelles, elles se manifestent dans le paysage urbain par leur volume, la géométrie de leur façade et la symétrie des ouvertures. L’élégante façade de cette maison, initialement construite en calcaire, a été rénovée en briques en 1771, comme le souligne la cartouche millésimée décorant la dalle calcaire disposée en dessus de la porte d’accès. Cette bâtisse de deux niveaux sur socle calcaire est bornée aux extrémités par des refends. L’ensemble est éclairé par cinq travées de baies à linteau au profil chantourné à clé en façade et deux travées de même facture au pignon couvert d’ardoises. 

Précédée d’une marche et d’un seuil mouluré, la majestueuse porte d’entrée comprend un linteau cintré à clé reposant sur sommiers et montants, ornés de panneaux et cartouche. Le vantail à double battant est surmonté d’une baie d’imposte intégrée dans la menuiserie qui anime la surface par son motif en réseau rayonnant. Protégée par un épais larmier, elle apporte un éclairage supplémentaire au vestibule d’entrée. 

Au début du siècle dernier, la bâtière d’ardoises à coyaux a été mansardée en façade avant et percée de trois lucarnes à fronton en semi-circulaire. Cette maison cossue représentative de la période de prospérité d’Olne est classée comme monument depuis 1981.

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Maison bourgeoise ou "Patricienne"
25 Rue Village
4877 Olne

Calculer un itinéraire