Habitation bicellulaire condruzienne

Implantée sur l’alignement, cette modeste maison prolonge le front de bâtisse de la rue. La simplicité de son volume et sa compacité rappellent la volumétrie traditionnelle du Condroz.

Construction d’origine modeste, elle juxtapose sous un même toit un logis et une ancienne étable sous fenil. A l'origine, cette petite maison abritait la famille d'un ouvrier qui louait ses services aux grands propriétaires terriens ou travaillait dans les carrières toutes proches.

En-dessous de la fenêtre gauche du rez-de-chaussée, on distingue encore les coutures de fermeture de l’ancienne porte d’étable dans la maçonnerie de pierres calcaires. Le logis de deux niveaux sur caves est éclairé par une rangée de baies rectangulaires à linteau droit et piédroits monolithes.

Une figurine aux motifs religieux chapeaute la porte d’accès. Fichée au dessus de l’entrée, elle est, à l’origine, étroitement liée à la symbolique du passage. Pour protéger le foyer d’intrusion de personnes mal intentionnées, certains de nos aïeuls faisaient appel à toutes sortes de signes magiques ou sacrés.

Texte et photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Habitation bicellulaire condruzienne
3 Rue Pieltain
5340 Mozet

Calculer un itinéraire