Habitat modeste - Lorraine

Inscrite dans le front de bâtisse formé par la succession de maisons jointives, cette ferme bicellulaire crépie a conservé la lisibilité de sa façade d’origine.

Caractéristique de l’architecture traditionnelle locale, ce volume simple rassemble sous un même toit un logis de deux niveaux ainsi qu’une étable chapeautée d’une baie de fenil en plein cintre. L’étable occupe une grande partie de la bâtisse abandonnant au logis un espace restreint signalé en façade par la proximité de ses ouvertures. En léger retrait de la voirie, le bâtiment mitoyen se glisse sous une bâtière d’ardoises à deux versants symétriques sans débordements. Depuis la rue, les encadrements d’ouvertures et les angles du bâtiment se distinguent du crépi foncé de la maçonnerie par leur éclat de blancheur.

Cette modeste habitation monobloc était à l’origine une maison de manouvrier. Disposant de peu de biens, ces personnes louaient leurs services aux laboureurs et grands propriétaires dans le cadre de travaux agricoles saisonniers. Ils travaillaient également comme main-d’œuvre pour les Forges du Pont d’Oie, la papeterie Hoffschmidt ou les usines sidérurgiques de Longwy ou d’Athus. Dans la société rurale d’autrefois, les manouvriers ou les journaliers représentaient une part importante de la population villageoise. 

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Habitat modeste - Lorraine
32 Rue de la schock
6717 Nobressart

Calculer un itinéraire