Ferme tricellulaire hesbignonne

Reflet de l’évolution de l’habitat traditionnel hesbignon, cette ancienne ferme enduite rappelle le chaulage des habitations d’autrefois. De plan rectangulaire, ce long volume, bas et peu profond, se développe sous une bâtière de tuiles orangées à deux versants.

Dans cette exploitation de moindre importance, une grange ainsi qu’une étable sont venues s’unir au corps de logis, pour former une ferme tricellulaire en long. L’allongement progressif de la bâtisse se lit au travers des coutures, ou cicatrices, tant au niveau des matériaux utilisés, brique pour le corps de logis et moellons de pierre pour la grange et l’étable, que de la couleur des tuiles, plus sombre pour le logis.

Caractéristiques architecturales brabançonnes, les couvertures de tuiles proposent différentes tonalités, voyageant du rouge-orangé au noir. La couleur des tuiles dépendait de l’origine de la terre d’argile utilisée et du temps de cuisson. Les soubassements ainsi que les encadrements d’ouvertures signalent leur présence par la teinte singulière qui les recouvre.

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

 

En pratique

Ferme tricellulaire hesbignonne
24 Rue des Beaux prés
1370 Mélin

Calculer un itinéraire