Ferme multicellulaire - Lorraine - Monument classé

Entièrement enduite et caractérisée par sa coloration rose, cette ancienne ferme présente un développement de dépendances tout à fait remarquable.

À côté du corps de logis, formé de trois travées sur deux niveaux et demi, on identifie deux étables, une grange suivie d’une écurie et enfin une deuxième grange. Une cave, située sous le logis, est accessible par une porte et éclairée grâce à deux petites baies barrées de peignes de sorcière*. La porte d’entrée, de style classique, est surmontée d’un linteau millésimé « 1838 », d’un chapiteau ainsi que d’une corniche soutenus par deux pilastres.

La toiture est couverte de tuiles canal rouge-orangé. Ces tuiles de terre cuite, qui présentent un profil creux légèrement conique, sont posées en alternance inversée sur la bâtière. Elle s'inspire des formes et surtout de l'aspect, une fois posée, des tuiles romaines. Pour éviter tout glissement des tuiles, la pente du toit doit être faible, entre 15° et 30° en moyenne. L’emprise du vent sur les tuiles est également limitée par le placement de pierres à l’extrémité des versants. Ce bâtiment est classé comme monument historique depuis 1970.

Croyances populaires*

Dans le monde rural, les témoins de pratiques magiques ou superstitieuses de nos aïeux sont encore nombreux. Fruits d’un dur labeur, les récoltes ou le bétail exigent une protection constante. Certaines ouvertures des caves et étables sont barrées par des tiges de fer hérissées de pointes appelées « peignes de sorcière ». Celles-ci doivent empêcher les influences maléfiques de s’insinuer par les baies pour nuire aux denrées ou aux bétails. 

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Ferme multicellulaire - Lorraine
6 Rue Pèchières
6767 Torgny

Calculer un itinéraire