Ferme de la Cour

La terre de Ragnies fut propriété de l’abbaye de Lobbes pendant plus de neuf siècles. Si l’ampleur de la Ferme de la Cour témoigne de l’emprise de ses maîtres sur le territoire, son nom évoque également la présence en ces lieux d’une cour de justice.

Deux ailes de granges du 18e siècle enserrent le porche d’entrée et le passage vers la cour de la ferme. L’aile ouest est composée d’une succession d’étables, tandis que l’aile est était réservée au stockage des denrées agricoles. Un corps de logis du 17e siècle y est accolé, tourné vers le soleil et ouvert sur la cour intérieure. Egalement remanié, ce bâtiment présente trois travées de deux niveaux de baies à croisées. Son entrée, surmontée d’un linteau mitré, est protégée par un avant-corps.  

La tour nord-ouest daterait du 13e siècle, les pierres saillantes au deuxième étage pouvant indiquer la présence d’un étage en bois en encorbellement, disparu lors de son rehaussement. Une deuxième cour, enclose par un mur de briques, donne accès à la grange aux dîmes, lieu de collecte et d’entreposage des loyers et impôts dus à l’abbaye par les censes et fermes voisines.   

Une profonde restructuration de l’ensemble est achevée en 2004, lors de l’installation de la Distillerie de Biercée. Une grande partie des bâtiments et locaux de production sont accessibles aux visiteurs, permettant de découvrir l’activité actuelle soigneusement installée dans les volumes anciens. Si la carte de Ferraris indique la présence d’un verger ceinturant la ferme au 18e siècle, les aménagements paysagers actuels sont l’œuvre de l’architecte paysagiste Jacques Wirtz.  

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Ferme de la Cour
36 Rue de la Roquette
6532 Ragnies

Calculer un itinéraire