Étroite habitation de la 2e moitié du 18e siècle

Établie le long de la place centrale, cette habitation de la seconde moitié du 18e siècle s’inscrit dans le prolongement du front de bâtisses.

La mitoyenneté, la symbiose de gabarits et l’absence de fonction agricole au cœur même du village affirment l’urbanité de Clermont. Nul besoin en effet d’une implantation en recul par rapport à la voirie afin de dégager un espace de cour ou de stockage, les fonctions agricoles étant rejeter à l’extérieur du village. L’habitation s’ancre à la limite de la voirie. Le large perron, haut de quatre marches moulurées, assure la transition entre espace public et privé. La façade quant à elle, en brique et calcaire, se dresse sur un soubassement gréseux dont l’assise se fige à hauteur des fenêtres du premier niveau. Les matériaux utilisés se poursuivent au sol et s’accordent dans un subtil nuancier de couleur pour engendrer une adroite liaison avec l’espace-rue.

La maison compte deux niveaux et demi de trois travées sur cave, évoquée par la présence au pied de la façade de deux petits jours à linteaux échancrés. Les références au style « Louis XIV » se perçoivent dans les linteaux de la plupart des ouvertures qui s’incurvent pour prendre une forme bombée, maintenue par une clé centrale en léger ressaut. Cette influence se lit également dans la symétrie de l’ensemble mise en évidence par le traitement particulier accordé à la porte d’entrée centrale : bel encadrement souligné d’un fin cordon, piédroits sur dés, menuiseries et baie d’imposte travaillées. Enfin, à la différence du style « Louis XIII », l’imposte fixe est directement intégrée dans la menuiserie.

Texte et Photographies : Mark Rossignol 

 

En pratique

Étroite habitation de la 2e moitié du 18e siècle
32 place de la Halle
4890 Clermont

Calculer un itinéraire