Demeure cossue

Implantée obliquement et en léger retrait par rapport à la voirie, cette habitation en pierres calcaires remonte au 17e siècle.

Elevée sur deux niveaux, la bâtisse est dotée d’une légère surélévation, juste sous la couverture d’ardoises, exhibant d’anciennes consoles destinées à soutenir une antique corniche. L’équilibre de la façade émane du rythme délicat des fenêtres à croisée, accentué par le percement de deux lucarnes en toiture dans l’axe des travées. Au sommet des pignons, des croupettes bornent la toiture unifaitière. Elles ont pour fonction de réduire la prise au vent des extrémités du faîtage et faciliter l'occupation du volume des combles.

Liée à l’angle, une porte à linteau droit sur consoles en quart-de-rond s’ouvre dans un petit volume secondaire en appentis. Une serrure ouvragée et quelques clous parent simplement le vantail. Ils témoignent des techniques et usages anciens ou encore de symboles dont la signification précise nous échappe malheureusement aujourd’hui.

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Demeure cossue
11 Rue Saint-Hadelin
5561 Celles

Calculer un itinéraire