Château de Sohier - Propriété privée

Isolé au nord du village, le château de Sohier s’épanouit d’un remarquable parc arboré.

Sur des bases vraisemblablement très anciennes, le château s’organise autour d’une cour intérieure délimitée par quatre ailes de deux niveaux en moellons de calcaire. Trois tours ponctuent l’ensemble. Deux tours cylindriques, de trois niveaux sous coiffe conique, font écho à une puissante tour carrée de quatre niveaux, chapeautée d’une haute flèche octogonale. Transformée au départ d’un donjon de 1616, cette imposante tour marque le point haut du château.

Jadis entouré de douves, le château a perdu son caractère défensif suite aux transformations radicales opérées en 1866, lui conférant l’aspect d’un château de plaisance. D’autres remaniements ont été effectués au cours du 20e siècle. Au nord, la grande ferme ainsi que les dépendances fermant la cour au sud sont rasées au profit du parc en 1926. Après la seconde guerre mondiale, la tour carrée est débarrassée de son décor néo-gothique pour revêtir son visage actuel.

Une partie des maçonneries du château porte une couverture de lierre. En contraste avec la couleur des pierres calcaires, ce rideau végétal opère la transition avec le parc du château. Richement planté, le parc compte une quinzaine d’arbres remarquables repris à l’inventaire dendrologique de la Belgique, dont trois comme spécimens majeurs. Une telle concentration d’espèces remarquables sur une su­perficie relativement restreinte fait exception. 

 Texte : Mark Rossignol

 

En pratique

Château de Sohier - Propriété privée
1 Rue du Château
6920 Sohier

Calculer un itinéraire