Chapelle de la Nativité de la Sainte Vierge - Monument classé

Siège d’une paroisse primitive, le village de Chardeneux se dote d’une église de style roman dès la première moitié du 12e siècle.

Entourée de son cimetière, la Chapelle de la Nativité de la Sainte-Vierge marque de sa silhouette les hauteurs du village. De son parvis, ouvert sur le paysage, s’écoulent les bâtisses vers le fond de vallée. 

Sobre par sa dimension, l’édifice roman n’en livre pas moins une impression d’élégance et de puissance. A la différence des envolées lumineuses des vitraux gothiques, l’épaisseur des murs calcaires et la modestie des ouvertures évoquent plutôt l’ombre ou la pénombre. Cette symbolique religieuse se perçoit également dans l’orientation du monument. L’axe principal de la chapelle est orienté Est-Ouest. Le chœur et l’autel se situent à l’Est, lieu du lever du soleil, tandis que la tour et la porte d’entrée sont placées à l’Ouest, du côté du soleil couchant. En pénétrant dans l’église, lors de l’office du matin, les fidèles avancent symboliquement de l’obscurité vers la lumière.

L'édifice roman est également remarquable par la noblesse de sa composition. A l’Ouest, sa haute flèche joue un rôle de signal dans le paysage et s’élance vers le ciel. Les autres volumes s’étagent ensuite délicatement sous une couverture d’ardoises. Le vaisseau central, constitué de trois courtes nefs de trois travées, se prolonge par un chœur à abside semi-circulaire légèrement plus bas. Au Nord, une chapelle latérale, de peu postérieure, vient s’adosser curieusement au flanc de l’édifice. Caractéristique de l’époque romane, le monument se pare de lésènes, bandes verticales de faible relief pratiquées dans l'épaisseur des murs extérieurs et reliées à leurs sommets par une série de petites arcades aveugles. 

Texte et Photographies : Mark Rossignol - Illustrations Gérard Michel

 

En pratique

Chapelle de la Nativité de la Sainte Vierge
Rue de Chardeneux
5377 Chardeneux - Bonsin

Calculer un itinéraire