Ancienne cure - Monument classé

Dans la communauté rurale traditionnelle, le son des cloches rythme la vie de la campagne. Deuxième détenteur du pourvoir local, le curé se fait obéir et respecter des villageois.

Il baptise les enfants, marie les couples, bénit les moissons et distribue les sacrements nécessaires au salut des âmes. Signe ostensible de pouvoir et de richesse, ce superbe et imposant presbytère se démarque des modestes habitations qui l‘entourent par son volume et son enduit coloré. De style Louis XIV, le bâtiment fut construit en 1765, comme le précise le millésime encastré à l’extrême droite du bâtiment, vestige du mur de clôture qui fermait autrefois une courette. Un chronogramme tardif, coiffant l’entrée, confirme cette date. Cette inscription a la particularité d’indiquer la date de construction lorsqu’on additionne les lettres numérales (chiffres romains) qu’elle contient :

« Le zèLe InsIgne DV CVré benoIt otteLet Me fIt bâtIr » L+L+I+I+D+V+C+V+I+L+M+I+I = 50+50+1+1+500+5+100+5+1+50+1000+1+1 = 1765

Erigé en briques et calcaires, cette bâtisse à double corps se compose de cinq travées de deux niveaux. Des baies, de hauteurs dégressives au linteau bombé à clé, apportent la lumière nécessaire aux différentes pièces. Elles sont réparties de part et d’autre d’une large entrée à deux battants, reliés à la fenêtre d’étage par un panneau incurvé. Une large baie d’imposte à petit bois complète l’apport de lumière du vestibule d’entrée. Cette source de lumière éclaire directement la cage d’escalier. 

 

En pratique

Ancienne cure - Monument classé
90 soiron-centre
4861 Soiron

Calculer un itinéraire