Ancien presbytère de Ragnies - Monument classé

L’ancien presbytère, bâti vers 1770, borde le nord de la place de Ragnies. En retrait de l’espace public, la cure prend place au cœur d’un jardin clos par une grille.

Cette situation et sa volumétrie renforce l’impression de monumentalité de l’édifice qui participe pleinement à la qualité patrimoniale du lieu. Construction de style classique, l’ample demeure est composée d’un logis en double corps répartissant les travées de hautes fenêtres rectangulaires de part et d’autre d’une travée axiale, matérialisée par la porte d’entrée. Cet élégant volume, flanqué de deux annexes basses, s’élève sur deux niveaux en brique peinte et pierre calcaire sous une toiture d’ardoises à coyau. Le coyau est un élément en bois de la charpente qui diminue la pente de la partie basse de la toiture afin de rejeter les eaux de pluie loin de la maçonnerie et ainsi, protéger les murs contre l'humidité.

L’origine notoire du résidant se lit dans le soin apporté aux détails architecturaux. La façade, délimitée par des chaînages d’angle à l’étage, est élégamment rythmée par des baies rectangulaires à montants harpés, dont les linteaux et appuis sont prolongés par des bandeaux de pierres calcaires. La porte ouvragée est précédée d’un perron courbe et surmontée d’une baie d'imposte protégée par des barreaux. A noter, le mur-pignon ouest couvert d’un essentage d’ardoises afin de le protéger des pluies et intempéries portées par les vents dominants.

Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Ancien presbytère de Ragnies
4 Place de Ragnies
6532 Ragnies

Calculer un itinéraire