Pelouses calcaires

Paysages indissociables de la Calestienne et de la vallée du Viroin, les pelouses calcaires étalent leurs cortèges de fleurs et d’herbes rases sur des pentes escarpées, aux sols maigres mais riches en carbonate de calcium, et bien exposées au soleil.

 Ces conditions particulières ont favorisé le développement d’une exceptionnelle biodiversité, composée d’espèces rares dont de nombreuses espèces subméditerranéennes. Ces milieux ouverts doivent leur existence et leur maintien au pâturage extensif. Façonnés par l’homme, ils recouvraient autrefois des surfaces beaucoup plus importantes. Ces pelouses, broutées par des moutons et des chèvres, ont été entretenues pendant des siècles par ce pâturage itinérant. Le troupeau, constitué par l’ensemble du bétail du village, était confié à un berger commun, nommé herdier, chargé de l’emmener paître sur les pentes herbeuses des tiennes (collines calcaires) appartenant à la communauté. Témoins des pratiques agropastorales aujourd'hui révolues, les pelouses calcaires font aujourd’hui l’objet de mesures de gestion visant à en préserver la grande richesse biologique.

Au-delà de leurs valeurs écologiques considérables, les pelouses calcaires constituent un patrimoine historique et paysager qu’il est essentiel de protéger et de valoriser.

 

En pratique

Pelouses calcaires

5670 Vierves-sur-Viroin

Calculer un itinéraire