Paysage intérieur de Ny

Les villages wallons sont implantés en relation avec eau, avec les précautions d’usage. Ny fait figure d’exception, puisque les contraintes du relief y sont faibles. Le tracé des rues du centre villageois épouse les deux cours d’eau qui le traversent.

Assurant un accès aisé à « l’eau courante », cette disposition, relevée sur la carte de Ferraris présente les inconvénients d’inondations récurrentes et entrave la circulation dans le centre. Aujourd’hui voutée, la jonction des ruisseaux est marquée verticalement par le clocher. L’église, le cimetière et le presbytère sont légèrement surélevés permettant d’éviter les inconvénients liés aux inondations et de renforcer leur position symbolique. D’anciennes maisons de manouvriers et de fermes familiales ceinturent l’église et soulignent les chemins menant aux campagnes.

Le Château-Ferme campe au sein de ses terres, profitant d’une vue dégagée du haut de ses murs. Cette résidence seigneuriale est située en léger retrait, dernier bâtiment en aval sur la route d’Hotton. Ce schéma, hérité de l’ancien régime, est complété par les deux anciennes écoles. Implantées en retrait par rapport à la rue principale, elles sont toutefois reportées aux extrémités du village. Enfin, les chapelles bornent les entrées du village, délimitant la zone habitée de ses campagnes.

Cette structure constituée au fil des siècles est toujours prédominante, renforcée par l’aménagement d’une grande sobriété des espaces publics, accompagné par l’enterrement des réseaux techniques aériens. 

François Delfosse 

© Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Paysage intérieur de Ny

6990 Ny

Calculer un itinéraire