Paysage intérieur d'Aubechies

Les recherches archéologiques menées à Aubechies démontrent une sédentarisation dès l’âge de la pierre. Les vestiges d’habitat gallo-romains, dont la chaussée de Brunehaut, rendent compte d’une occupation antique.

L’implantation d’une abbaye au 11e siècle confirme l’intérêt de ce territoire, doté de terres limoneuses en terrain plat et d’un accès aisé à l’eau. Ces atouts de développement, géographiques et historiques, sont tempérés par la proximité d’autres noyaux d’habitat. Tourpes, Blicquy et Ellignies Saint-Anne se trouvent à moins deux kilomètres, limitant le finage d’Aubechies et donc son potentiel de croissance.

Sur base de la carte de Ferraris, nous pouvons observer que le village maintient ses caractéristiques de la fin de l’ancien régime. Sa structure est constituée de quelques grappes bâties dispersées au sein d’espaces agricoles. L’organisation parcellaire définit aussi la structure du réseau viaire : les rues et sentiers contournent les vergers, les prairies dortoir, et les potagers qui encadrent les bâtisses.

Le village poursuit son évolution. Les anciennes fermes encore en activité sont aujourd’hui dédoublées par des hangars adaptés aux pratiques actuelles remplaçant les granges et étables. Village de plaine à la structure aérée, Aubechies est caractéristique de pratiques agro-pastorales révolues. Les espaces « vides », devenus dispensables, sont peu à peu comblés par de l’habitat contemporain. Si quelques bâtiments nécessitent de lourdes rénovations pour préserver le bâti, le maintien des qualités du paysage intérieur est un défi qui reste à relever.

François Delfosse 

© Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Paysage intérieur d'Aubechies

7972 Aubechies

Calculer un itinéraire