Paysage et silhouette villageoise de Torgny

Le Village de Torgny, situé à l’extrémité méridionale de la Belgique, s’est établi sur le versant sud de la cuesta (côte) bajocienne, relief typique de la Lorraine.

Ce relief particulier est le résultat de l’alternance de roches résistantes et peu résistantes à l’érosion. Bien orienté, Torgny domine la vallée de la Chiers tout en profitant d’un climat chaud et sec favorable au développement d’une faune et d’une flore remarquables.

Torgny s’inscrit dans le paysage sous une forme dite « agglomérée ». Au nord, l’habitat est dense, souvent jointif, tandis qu’au sud, des îlots sont en ordre plus dispersé avec une concentration à proximité de l’église. Le centre ancien se serait développé au départ d’un groupe de bâtisses situé « Cour Lassus » dont l’origine pourrait être une maison seigneuriale, ainsi que de l’axe conduisant à l’ancien moulin implanté dans le bas de la vallée de la Chiers.

L’habitat traditionnel de Torgny est principalement construit en moellons de calcaire bajocien et couvert de tuiles canal. Si cette tuile est le type de couverture le plus fréquent, une part des toits est garni d'ardoises. L'atmosphère spécifique qui baigne le village est avant tout issue des valeurs chromatiques présentes: ocre pour les façades, qu'elles soient enduites ou non, et ocre à orange pour la plupart des toitures. Ces caractéristiques, propres à une partie de la Lorraine, sont évidemment le reflet des ressources naturelles locales, mais sont parfois malheureusement interprétées et dénaturées par une tendance à la « provençalisation ».

 © Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Paysage et silhouette villageoise de Torgny

6767 Torgny

Calculer un itinéraire