Paysage et silhouette villageoise de Lompret

Au détour d’une boucle de la profonde vallée de l’Eau blanche, le petit village de Lompret surgit dans un paysage auréolé de verdure. Le noyau villageois, qui comprend les vestiges du château et l’église, s’enracine sur un ourlet rocheux au cœur d’un étroit méandre. Au nord, une vallée adjacente entaille le relief et offre une voie d’accès naturelle vers le centre villageois.

A l’est, la falaise calcaire du Franc Bois veille sur le village depuis des temps lointains, comme en atteste la découverte de vestiges archéologiques datant du Paléolithique. Le site du Franc Bois rappelle que Lompret prend racine en Calestienne. Cette étroite bande calcaire, située au sud de la dépression schisteuse de la Fagne-Famenne, assure la transition vers le plateau ardennais. La structure paysagère de la Fagne-Famenne a influencé le mode d’organisation de l’espace rural de Lompret, qui appartient au modèle d'openfield à prairies dominantes. Peu propice aux cultures, le fond de vallée, au sol pauvre et humide, accueille les prairies tandis que les versants plus abrupts, au sol squelettique, concernent le domaine des bois et des pelouses calcaires.  Les zones d’affectations dédiées aux activités agricoles, en particuliers les herbages, ont dû s’adapter aux contraintes morphologiques du site. Ceux-ci ont été rejetés sur les plateaux calcaires, au de-là des pentes escarpées de la vallée.

Dans un environnement naturel au relief accidenté, le village s’étire le long d’une seule rue se frayant un passage entre rochers, rivière et massifs boisés. L’habitat traditionnel de Lompret forme un ensemble architectural homogène, pétris dans le calcaire extrait du sous-sol de la Calestienne fagnarde. Par endroits, les enduits et badigeons de teinte claire apportent une touche lumineuse dans un paysage dominé par les tons gris des moellons et les reflets violacés des ardoises. Les volumes sont pour la plupart simples et allongés, abritant sous un même toit logis et dépendances agricoles. Ils s’éloignent du modèle répandu en Fagne hennuyère plus profond et massif, voire tassé et habituellement couvert d’une robuste toiture terminée par une ou deux imposantes croupes.

 L’ensemble formé par le Franc Bois et ses abords, inscrit au patrimoine exceptionnel de Wallonie, de même que le village de Lompret sont classés comme site en raison de leurs qualités paysagères, scientifiques et patrimoniales.

 © Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

En pratique

Paysage et silhouette villageoise de Lompret

6463 Lompret

Calculer un itinéraire