Paysage et silhouette villageoise de Crupet

Niché dans une vallée au relief accidenté, le village condruzien de Crupet s’est implanté sur un replat de la pente, orienté au Nord. Cette implantation, moins bien exposée au soleil, s’explique notamment par la présence de nombreuses sources et ruisseaux ainsi que par la proximité de différents terroirs (prairies, champs, bois, …) indispensables à la vie de la communauté villageoise d’antan.

La structure bâtie de l’entité de Crupet se décline en deux ensembles distincts. Le premier groupement s’étend tout au long de la rue Haute, sur le replat dominant la vallée du Crupet. Cet habitat groupé, centré autour de son église, constitue le noyau villageois. Le second tissu bâti se situe rue Basse, dans le fond de la vallée du Crupet et de ses affluents. Les bâtisses qui s’y égrènent en ordre lâche sont, pour certaines, plus volumineuses indiquant ainsi leurs activités d’antan. Il s’agit d’anciens moulins qui tiraient profit de la force hydraulique procurée par les différents ruisseaux. Exploitant également le fond de la vallée comme élément de protection, le seigneur du lieu y a construit son donjon.

La palette chromatique du village est largement dominée par la teinte gris-beige des matériaux de parement, composés de moellons de grès et de calcaire, mélangés ou non. Cette tonalité s’harmonise parfaitement avec le gris plus sombre des couvertures d’ardoises naturelles ou artificielles, à l’exception de quelques toitures en tuiles grises. Soulignons encore la présence de quelques bâtisses à pan-de-bois, rares témoins de l’habitat traditionnel.

Déjà habités à l’époque du néolithique, les environs du village ont livré de nombreux vestiges mérovingiens, à l’instar des tombes de Venatte et de Crupet. Comme l’indiquent les constructions du donjon et de l’église, l’entité a véritablement pris son essor au Moyen Âge.

© Texte et Photographies : Mark Rossignol

 

 

En pratique

Paysage et silhouette villageoise de Crupet

5332 Crupet

Calculer un itinéraire