Lorraine - Ensemble paysager

Cette région de haut plateau, située au sud de l’Ardenne, est rythmée par une succession de reliefs asymétriques dénommés « cuestas » qui résultent de l’érosion différentielle du sol.

Paysage

Chaque cuesta est composée au nord d’un « front » correspondant à un versant court et raide ainsi que d’un « revers » au sud, qui offre un versant plus long et en pente douce. Le front domine toujours une dépression développée dans les roches plus tendres et où coule un cours d'eau.

L’organisation de l’espace rural lorrain répond au modèle d’Openfield à prairie dominante. Une auréole de parcelles, principalement affectées à la prairie, s’étend autour du centre villageois. Ces herbages recouvrent uniformément les fonds de vallée, argileux et humides, ainsi que certains versants en légère pente. Les cultures, cantonnées sur les sols marneux ou sablo-limoneux mieux draînés, se blottissent le plus souvent les pentes douces des versants. La forêt est localisée sur les sols sableux et pauvres des revers de cuestas, sur les sols squelettiques des fronts ou encore sur les versants redressés de certaines vallées.

L’habitat se regroupe en villages denses, implantés au pied d'un front ou sur le revers d’une cuesta ; les fortes contraintes agricoles communautaires ayant rigoureusement limité la dispersion de l’habitat. Un alignement de maisons mitoyennes, disposées parallèlement à la rue, forme le plus souvent le noyau villageois. Les devant-de-portes dégagent un espace ouvert sur la voirie, dénommé « usoir », laissant apparaître la structure du village-rue. Cet espace était dévolu au stockage du fumier, des provisions de bois et d’une partie du matériel agricole.

Sources : FRW - CPDT

© Photographies : Mark rossignol


 

En pratique