Fagne-Famenne - Ensemble paysager

La Fagne-Famenne s’agence sous la forme d’une vaste dépression sillonnée par un abondant réseau de cours d’eau.

Paysage

Étiré entre plateau condruzien et massifs boisés de l’Ardenne, cet ensemble paysager propose un relief globalement calme, structuré par une alternance de bandes boisées et de prairies ponctuées les villages. Une aire paysagère particulière, la « Calestienne », vient ourler la dépression schisteuse de la Fagne (ouest de la Meuse) et de la Famenne (est de la Meuse), assurant ainsi une transition vers la bordure du plateau ardennais.  Cet étroit replat calcaire s’anime de collines allongées dénommées « tiennes ».

Dans ce contexte naturel, les hommes se sont surtout établis dans la partie méridionale de la région, à la recherche des zones de contact entre plateau calcaire et dépression schisteuse, plus propice à l'édification des villages. Ce tissu paysager rural de la Fagne-Famenne a déterminé une structure agraire appartenant au modèle d'openfield à prairies dominantes. Les différentes affectations du sol se sont ainsi étagées au gré du relief. Les fonds de vallée schisteux, aux sols pauvres et humides, accueillent prairies et vergers où quelques haies subsistent sous forme d’alignements d’arbustes non taillés. Les replats du plateau calcaire, riches en éléments nutritifs, sont occupés par les cultures non encloses tandis que les versants les plus abrupts et les tiennes, aux sols squelettiques, concernent le domaine des bois et des pelouses calcaires. Ces pelouses, autrefois pâturées par les ovins, dissimulent un milieu naturel d’une biodiversité exceptionnelle. En Famenne, la plupart des villages présente une forte densité d’habitations, avec des bâtisses très rapprochées les unes par rapport aux autres sans pour autant être jointives. Implantés fréquemment sur un versant, les villages affichent une disposition étagée sur le relief tout en évitant soigneusement le fond de la dépression. Côté fagnard, un habitat dispersé vient fréquemment s’intercaler entre les villages.

Sources : CPDT - FRW

© Photographies : Mark rossignol


 

En pratique